Roue d’Ézéchiel

Roue d’Ézéchiel

Roue, roue, roue, oh, la roue, mon Dieu,
Roue de tonnerre et roue de feu,
Roue qui tourne et roue qui bout,

Ézéchiel a vu la roue dans la roue !

(O Moïse, où qu’t’étais quand l’ feu a brûlé not’ église ?)

Oh, l’ciel est noir, la mer est grise !
Oh, la tempête à l’horizon !
Dépêche-toi, voici la saison
Et voici l’heure de la colère !

(O Moïse, où qu’t’étais quand l’ feu a brûlé not’ église ?)

Et les enfants demandent du pain,
Ceux d’Israël i’ meurent d’faim,
Et l’ciel nous gèle ou nous dévore,
Et la pluie tombe et tombe encore…

(O Moïse, où qu’t’étais quand l’ feu a brûlé not’ église ?)

Je n’reconnais plus la saison,
Ni le soleil à l’horizon,

(O Moïse, c’est-y qu’tu s’rais mort ?)

Ni l’feu du ciel qui nous dévore…

Yourcenar, Marguerite. Fleuve profond, sombre rivière. Les « Negro Spirituals » (Poésie) Éditions Gallimard.

share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *