Rendez-vous de la pensée protestante

Rendez-vous de la pensée protestante

RÀ l’initiative de Samuel Amédro qui fut longtemps pasteur à Lyon, dans la paroisse voisine de la nôtre, l’association « Les Rendez-vous de la Pensée Protestante » s’est mise en place depuis quelques mois. Le projet est intéressant et généreux : « Renouveler la pensée théologique protestante, en créant un réseau des théologiens protestants qui dépasse les courants » ; et de la sorte, « rendre audible une parole protestante dans l’espace public ».

Indépendante de toute institution, l’association agit en partenariat avec la Fédération Protestante de France et vise à transcender les clivages, en rassemblant toutes les familles spirituelles et intellectuelles qui traversent le protestantisme français. Elle a donc pour partenaires les six facultés de théologie protestante : le Campus Adventiste du Salève, la Faculté Libre de Théologie Évangélique de Vaux-sur-Seine, la Faculté de Théologie Protestante de l’Université de Strasbourg, la Faculté Jean Calvin d’Aix-en-Provence, l’Institut Protestant de Théologie avec les Facultés de Montpellier et de Paris.

Chaque année, l’association propose un sujet de réflexion auquel s’attellent de petites équipes de théologiens qui sont appelées à débattre avec des équipes issues d’autres horizons du protestantisme. L’association suscite l’adhésion de tous ceux ou celles qui souhaitent contribuer directement ou indirectement au dynamisme et au rayonnement de la théologie protestante. Mais d’ores et déjà, il est possible d’encourager l’initiative par des dons adressés à ‘Les Rendez-vous de la pensée Protestante’, 47 rue de Clichy, 75009 Paris.

Le 29 juin 2019 l’association a organisé une Soirée publique au Temple du Saint-Esprit, rue Roquépine, Paris 8e, sur le thème « le XXIe siècle sera théologique » ! Belle surprise : le « plateau » d’intervenants était uniquement féminin et interreligieux : Elisabeth PARMENTIER, théologienne protestante bien connue ; Pauline BEBE, première femme rabbin en France, de la Communauté Juive Libérale ; Aïcha HADDOU, musulmane, directrice du centre de recherche sur le dialogue interreligieux de Rabat ; Frédérique BEDOS, fondatrice et présidente de l’ONG « Imagine ». La soirée était animée par Nathalie LEENHARDT, directrice du journal Réforme.

J’ai eu le bonheur d’assister à cet échange qui promettait d’être passionnant. Hélas ! la mauvaise qualité de la « sono » (et de mes vieilles oreilles !) m’a empêché d’entendre une grande partie des interventions ! J’ai néanmoins apprécié le consensus entre les oratrices : la théologie ne doit pas être une réflexion abstraite mais proposer une recherche de sens qui mette en lien l’expérience de la foi et l’expérience de la vie de tout un chacun. Et à ce titre, elle peut « nourrir » même les personnes pour qui la question de Dieu ne se pose pas. Dans cet esprit, j’ai beaucoup apprécié la conclusion d’Elisabeth Parmentier : une telle « théologie ne nous rendra pas ‘divins’ [comme ces théologiens qui s’imaginent connaître Dieu mieux que Lui-même ! – c’est moi qui ajoute ce coup de patte !] mais pleinement humains ! »

Michel Barlow

share

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *