La Cimade, les protestants et la laïcité

La Cimade, les protestants et la laïcité

Ceux qui ont eu la chance d’entendre, en novembre dernier, la conférence de Patrick Cabanel à Bancel savent précisément combien les protestants français ont été les promoteurs de la laïcité. Un nom personnifie cette vérité : Ferdinand Buisson, protestant libéral, véritable créateur de l’école laïque, président de la commission parlementaire qui a préparé la loi de séparation de 1905 et prix Nobel de la paix.

Il est parfois difficile de faire comprendre que La Cimade est membre de la Fédération Protestante de France, membre de la Fédération de l’Entraide protestante tout en étant une association laïque, ouverte à tous ceux qui partagent ses valeurs humanistes et soutiennent son action au service des droits et de la dignité de tous. Protestantisme et laïcité, dans l’histoire de notre pays, vont ensemble. Il en est de même, par exemple, des Éclaireurs Unionistes ou de bien d’autres associations.

Le groupe local de Lyon compte quelques protestants ; il tient des permanences au Centre Théodore Monod et au Foyer de La Duchère. Et il compte aussi une grande majorité de non-croyants, sans compter quelques bons catholiques très engagés, quelques musulmans et bien d’autres sensibilités. Tous travaillent en bonne harmonie, dans les mêmes activités de solidarité avec les étrangers en situation fragile, et souvent en partenariat avec des associations aussi diverses que la Ligue des Droits de l’Homme ou le Secours Catholique.

Les EGM

Le gouvernement, pour la énième fois depuis 2002, modifie le Code de l’Entrée et du Séjour des Étrangers et Demandeurs d’Asile. Pour mieux intégrer ceux qui obtiennent le statut de réfugiés ; et surtout pour mieux rejeter ceux qui ne l’obtiennent pas. Demandées à être reçu à l’Élysée cet automne, les associations de solidarité se sont heurtées à un refus. C’est ce qui a provoqué leur décision d’organiser au printemps prochain des États Généraux des Migrations (EGM), pour mieux faire connaitre la réalité des mouvements migratoires et la vie des personnes poussées à l’exil. L’appel a été signé par plus de 400 associations. À Lyon, avant la manifestation nationale à Paris, ces États Généraux se dérouleront les 27, 28 et 29 avril. Des informations plus précises seront diffusées d’ici là.

Yves Grellier

share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *