Depuis notre dernière assemblée générale, un conseil presbytéral renouvelé !

Depuis notre dernière assemblée générale, un conseil presbytéral renouvelé !

Lors de notre dernière assemblée générale, Samuel Becquet a annoncé un prochain remaniement au sein du conseil presbytéral. C’est maintenant chose faite !
Samuel Becquet reste au conseil presbytéral mais n’est plus président. Après avoir donné 5 années de bons et loyaux services, il a demandé à être relevé de cette charge pour avoir plus de temps à consacrer à sa vie professionnelle et à sa famille.

De même, Marie-Laure Gast, qui reste au conseil, nous avait fait savoir, depuis plusieurs années, son souhait de voir se lever un ou une volontaire à sa succession pour la vice-présidence.

Que Samuel et Marie-Laure soient, maintenant, très chaleureusement remerciés pour ces années de service accomplies dans la paix et l’enthousiasme.
Par ailleurs, nous avons élu, un nouveau président : Luc Chabanal et une nouvelle vice- présidente : Catherine Lasserre et deux nouveaux membres au sein de notre conseil presbytéral : Laure Exertier et Olivier Durand-Evrard.
Voici quelques mots pour vous les présenter. Qui sont-ils ?

D’origine drômoise, Luc Chabanal a grandi en région parisienne. Il a exercé des fonctions managériales, notamment dans le secteur médical, d’abord en région parisienne, puis 15 ans au Japon après 3 ans en Malaisie. Il s’est installé en France avec son épouse japonaise en 2012 après les événements tragiques de Fukushima. Les attaches de Luc au protestantisme sont autant personnelles que familiales, mais son arrivée à Lyon et dans la paroisse des Terreaux a été l’occasion d’un renouveau spirituel, après le tsunami de Fukushima.

Luc est un « passe murailles » interculturel qui aime à souligner que, « quelle que soit la couleur de notre peau et la latitude où nous vivons, Dieu est le même pour tous ». Pour lui, la paroisse de Lyon Terreaux est très vivante et ne demande qu’à se projeter dans l’avenir. Elle est aussi, pour lui, comme une seconde famille. Enfin, Luc souhaite voir se développer dans notre Église les nouveaux médias dont la jeune génération ne peut plus se passer. Mais, il sait aussi qu’aux yeux de l’Éternité les choses avancent lentement et il ne manque pas de rappeler ce verset du psaume 90 que chérissait sa grand-mère : « Enseigne-nous Seigneur à bien compter nos jours… »

De son côté, Catherine Lasserre dit, facilement, être « tombée dans la marmite du protestantisme » quand elle était petite… Fille de pasteur, sœur de pasteur, belle-fille de pasteur, et épouse de Jean-Claude, ancien président du conseil presbytéral de notre paroisse qui s’est, lui-même, interrogé sur la question du ministère pastoral avant de devenir géographe.

Catherine a traversé la France du midi à Reims et de Strasbourg à Lyon (Rillieux) en passant par le Canada à Montréal, où elle et sa famille sont restées 14 ans. Enseignante à la retraite, d’histoire et géographie, Catherine a connu de nombreux engagements : cheftaine de louveteaux, monitrice d’école biblique, association d’entraide, conseillère municipale, etc… Au fil des années, avec ses joies et ses grandes épreuves, la foi de Catherine a grandi en découvrant au fil des jours un Dieu, qui, comme le dit le psaume, l’a littéralement «tirée du gouffre». Arrivée dans notre paroisse en 1981, Catherine aime parler de son Église comme un lieu ouvert sur le monde et attentif aux plus démunis.

Laure Exertier, qui vient d’être élue au conseil presbytéral, est arrivée récemment dans notre paroisse tout en sachant, très vite, trouver sa place dans les groupes de réflexion biblique rue Lanterne comme dans les ateliers sociolinguistiques du groupe de soutien scolaire de La Cimade. Fille d’un officier de l’armée de l’air, Laure a grandi en Allemagne, en région parisienne, puis dans le Bordelais. Sa famille découvrant, à chaque mutation, une nouvelle paroisse où il fallait s’intégrer. Professeur des écoles à la retraite, Laure est aussi professeur de yoga.

À Lyon, depuis de nombreuses années, Laure a renoué ses liens avec l’Église après la mort de son fils, en éprouvant la conviction qu’il lui fallait, « avec son fils, connaître cette grande proximité avec Dieu ». Laure est sensible à l’accueil chaleureux qu’elle a reçu dans cette paroisse et à la diversité des engagements qui peuvent s’y vivre.

Enfin Olivier Durand-Evrard est depuis 25 ans un Croix-Roussien d’adoption qui est né à Orléans et qui a grandi à Tours et à Grenoble. Après des études à « l’institut de science politique » de Lyon, Olivier a travaillé huit ans pour la communauté urbaine de Lyon dans des projets économiques européens ou de coopération en lien avec l’Amérique du Sud et l’Afrique.

Olivier, d’origine catholique, a découvert le protestantisme dans notre paroisse grâce aux « portes ouvertes » du samedi après midi. Il était en recherche spirituelle et ressent son orientation vers le protestantisme comme un signe de maturité dans sa foi.

À propos de sa quête de spiritualité, il parlera facilement de la prière avec ces mots de Reinhold Niebuhr : « Seigneur, donne-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer, donne-moi le courage de changer les choses qui devraient l’être et la sagesse d’en connaître la différence. Amen »

Pour ces nouveaux ministères exercés dans notre Église, nous rendons grâce à Dieu, et disons notre reconnaissance.

Bernard Millet

share

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *