Une rentrée particulière

Une rentrée particulière

Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l’autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller.

Marc 13, 34

Au moment où l’été et la longue coupure des vacances se terminent et alors que notre paroisse s’apprête à reprendre ses activités, que ce verset nous donne de l’élan pour cette année de « vacance pastorale ».

Le printemps a été extraordinaire, étrange, inhabituel… Il y a d’abord eu le confinement et la nécessité d’inventer une autre manière de rester en lien, de partager confiance et espérance. Puis nous avons commencé à nous déconfiner et à revenir au temple, tout en respectant de nombreuses précautions sanitaires. Et sans pouvoir reprendre toutes nos activités.

Au cours de ces trois mois, nous avons eu la chance d’être soutenus quotidiennement par les messages de Bernard Millet, notre pasteur.

Après huit années aux Terreaux, Bernard a pris sa retraite le 1er juillet et nous avons pu nous réunir pour le dernier « culte de son ministère de pasteur » au cours duquel il a relu le psaume 103 :

Mon âme, bénis l’Éternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits !

Ps 103, 2

Et voici ce qu’en a dit Bernard : « Un psaume magnifique qui dit l’inépuisable bonté de Dieu et en même temps, l’inépuisable capacité de l’homme à s’émerveiller pour ce qu’il reçoit de Dieu… Ce psaume nous invite à un retour sur nous-même… Il faut savoir prendre du temps pour remercier Dieu. Il faut rappeler à notre âme, c’est-à-dire à toute notre personne, de ne pas oublier de bénir Dieu pour tous ses bienfaits… Bienfaits énumérés largement dans ce psaume : Dieu pardonne, il guérit et couronne de Gloire. Il rassasie et fait même rajeunir. Dieu, enfin, veut la justice pour notre monde… Malgré nos fragilités et nos limites, Dieu compte sur nous pour que sa volonté soit faite… »

Dieu compte sur nous pour que sa volonté soit faite : à l’aube de l’année de vacance pastorale, voilà notre programme !

Comment savoir de quelle manière nous pouvons faire sa volonté ? Nous pouvons relire les Écritures, réfléchir ensemble lors des réunions des différents groupes paroissiaux… Le conseil presbytéral sera accompagné par la pasteure du Change, Edina Pulaï. Il aura à cœur de poursuivre les activités de la paroisse, d’assurer les cultes et la catéchèse, de veiller au lien avec les personnes isolées, de poursuivre les travaux…

Chacun, malgré ses fragilités et ses limites, peut accomplir une tâche dans la maison du Seigneur !

Nous espérons ne pas avoir à vivre un retour de l’épidémie, ses conséquences sociales, économiques, scolaires et la détresse de la maladie et du deuil … mais au moment où je rédige ces quelques lignes, je suis bien incapable de dire ce qui se passera dans les mois à venir.

Quoi qu’il arrive, j’en suis sûre, je ne suis pas seule ! Dieu compte sur nous, sur moi, pour que sa volonté soit faite. Il y a une tâche pour nous, pour moi, dans sa maison. Il veut la justice pour notre monde : Mon âme, bénis le Seigneur et n’oublie aucun de ses bienfaits !

Françoise Duyck

share

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *