Les catéchumènes de retour du Chambon-sur-Lignon

Les catéchumènes de retour du Chambon-sur-Lignon

Le 6 octobre, les catéchumènes visitaient « le lieu de mémoire » du Chambon sur Lignon. Voici quelques-uns de leurs témoignages :

« On a vu un musée et on a fait le tour du Chambon ; j’ai appris beaucoup de choses sur la 2e guerre mondiale et j’ai trouvé les balades plus intéressantes que le musée parce qu’on s’imaginait la vie au Chambon à cette époque.
Ce lieu de mémoire est important, car il retrace l’histoire de personnes combattantes. Cela montre aussi l’esprit de solidarité des habitants qui ont caché les enfants juifs. » Noémie

« On a visité un musée très intéressant qui montre comment les habitants du plateau ont accueilli des enfants juifs pendant la 2e guerre mondiale. Ce lieu de mémoire est important, car il retrace un épisode marquant de notre histoire. Il permet de rendre hommage à ceux qui ont risqué leur vie et à ceux qui sont morts.
C’est important que beaucoup de personnes visitent ce site pour se rappeler, pour tout faire pour que ça n’arrive plus et peut-être pour prendre modèle sur leur comportement.
Je me demande ce que j’aurais fait si j’avais été une des habitantes du plateau à cette époque. » Maya

« J’ai vu un musée sur l’histoire des résistants du Chambon, un temple protestant et un chemin de fer où circulait le train qui emmenait les réfugiés juifs dans le village. J’ai appris que le Chambon-sur-Lignon était un haut lieu de la résistance.
Personne ne dénonçait les habitants qui cachaient les juifs. Ils étaient généreux et courageux.J’ai découvert l’histoire de ces personnes extrêmement courageuses.
Pour moi ce lieu est important, car il est nécessaire que les générations futures soient témoin du courage et de la générosité des habitants du Chambon-sur-Lignon. » Anna

« Pendant cette sortie, j’ai pu voir et visiter le musée du Chambon-sur-Lignon, le lieu de mémoire, et ensuite nous avons visité ce village.
J’ai pu aussi apprendre que des juifs, mais aussi, des Espagnols avaient été cachés pendant la seconde guerre mondiale (1939-1945) dans le village, mais sur tout le plateau de la Haute-Loire… Tous les villages ont accueilli des migrants des plus petits aux plus grands. Ceux qui en accueillaient le plus étaient ceux qui avaient le train qui arrivait dans leur village.
Ce qui m’a intéressée pendant cette sortie c’est la visite du village, car connaissant déjà ce village, je l’ai redécouvert sous une face historique très intéressante.
Le musée était aussi très intéressant pour apprendre les conditions de vie des migrants et on a aussi vu comment les personnes accueillantes ressentaient cette migration…
Je pense que ce lieu de mémoire est important pour les générations d’aujourd’hui, mais aussi futur, car l’histoire est ancrée dans le village et il me semble important qu’elle soit connue par les générations futures. Connaissant déjà le village et l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, cette visite m’a apporté de nouvelles connaissances.
Enfin, je pense que nos parents et amis devraient aussi visiter ce musée et ce village où beaucoup de juifs ont pu être sauvés. » Leyla

« La sortie au Chambon-sur -Lignon et sur le Plateau m’a bien plu. J’ai appris des choses sur l’histoire du Plateau. L’histoire qui m’a le plus plu est celle des enfants qui vivaient à côté d’une maison de convalescence pour officiers allemands. Ils ont survécu, c’est un miracle, Dieu était avec eux.
Le paysage du Chambon m’a plu aussi. Tu peux voir les montagnes.
Je dis que tout le monde devrait apprendre ce qui s’est passé sur le plateau, ma famille, mes amis et tout le monde. » Jacinto

Un grand merci à nos jeunes historiens…

Le lieu de mémoire
share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *