Lanterne Accueil : « Accueillir »

Lanterne Accueil : "Accueillir"

Quelques nouvelles des deux familles de réfugiés du Moyen-Orient accompagnées par l’association :

Les Makho continuent à Caluire leur chemin d’insertion et n’appellent plus de notre part un suivi aussi continu, sinon pour le soutien scolaire. Ceux de notre association qui ont participé à la Galette des Rois le 12 janvier dernier ont pu entretenir avec la famille – élargie à la mère et à un frère de Linda – des échanges très vivants et sympathiques. Nous restons préoccupés par le bilan scolaire du fils aîné, en difficulté en 4ème, et par l’avenir professionnel de Youssef, encore en pointillés.

Les Ahmed ont été très éprouvés, comme vous le savez, par la disparition tragique d’une sœur de Nezira et de son mari, lors d’un bombardement par les Turcs des réfugiés kurdes dans le nord-ouest de la Syrie en octobre 2019. Nezira se remet lentement et suit son lot de 400 heures de cours d’apprentissage du français organisés par l’OFII. Nijm n’a pour l’heure aucune perspective d’insertion professionnelle, vu son âge et son absence de maîtrise du français. Leurs seuls revenus sont les allocations familiales et le RSA.

La nouvelle la plus importante les concernant est la proposition par Habitat et Humanisme d’un appartement type F6 dans le quartier de la Guillotière, avec un loyer conventionné, qui pourra être en partie couvert par l’APL. Des travaux vont être effectués par une équipe d’Habitat et Humanisme. La famille devrait pouvoir s’installer en avril. Il nous faudra meubler et équiper cet appartement. Disons à cette occasion toute notre gratitude à Blaise de Pury et à son épouse qui ont hébergé la famille gracieusement depuis son arrivée en France en août 2017, Lanterne Accueil participant seulement aux charges.

Les enfants Ahmed poursuivent leurs études. Delyar, le grand aîné (24 ans) associe le suivi de L.E.A (langues étrangères appliquées) en 1ère année à Lyon III et un travail dans un Vival le week-end. Il bénéficie désormais d’une bourse pour ses études.

Après un 1er trimestre incertain en 1ère au lycée professionnel Diderot, Serdar (19 ans) a trouvé sa vitesse de croisière et combine études et stages en entreprise.

Janyar, en CM2, a un bon niveau de français oral. Il entrera en 6ème dans un collège du 3ème encore à déterminer. Avec le concours de Lanterne Accueil, il partira courant mars avec sa classe pour cinq jours à l’Alpe du Grand Serre en Oisans.

Rodin (3 ans) est passée de la crèche (intermittente) à la maternelle (toute la journée, y compris la cantine) et fait des pas de géant dans la compréhension du français.

Il faut encore aider la famille, dès qu’il y a des problèmes administratifs : renouvellement de la CMU et de la Complémentaire solidaire, erreurs sur des factures de cantine, rendez-vous auprès de l’assistante sociale, constitution du dossier pour l’appartement… Ils vont maintenant bénéficier d’un accompagnement social auprès d’Habitat et Humanisme.

Le dernier point concerne les deux filles des AHMED restées en Turquie avec leurs maris ; elles ont aujourd’hui chacune un enfant en bas âge et voudraient venir en France avec leur famille respective. L’une, Nisreen, sera reçue par nous et l’autre, Sivin, par l’association de Bordeaux qui accompagne déjà leur sœur Nareen et sa famille. Elles ont fait une demande de visa à l’ambassade d’Ankara, demande que nous avons appuyée par une lettre commune avec l’association de Bordeaux. Nous attendons la réponse de l’ambassade…

Enfin Anita Liaras et Jacques Joatton ont resserré le contact avec l’association qui, à Lhuis (dans l’Ain), accueille une famille de réfugiés syriens (une mère et ses quatre enfants). Notre association a pris en charge leur loyer et une aide matérielle, pour un montant global de 550 euros mensuels.

Lanterne Accueil

share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *