Jeudi de l’Ascension

Jeudi de l'Ascension

Pour commenter, échanger, rendez-vous sur la page Facebook.


Chers amis,

Pour ce jeudi de l’Ascension, voici  3 choses :

  1. une vidéo préparée par les organisateurs du rassemblement des paroisses protestantes  et des oeuvres et mouvements du protestantisme à Lyon qui aurait du avoir lieu ce jeudi à Oullins. Une vidéo avec des  témoignages à écouter !
  2. Une petite méditation sur le récit de l’Ascension dans le livre des Actes.
  3. Un poème sur l’Ascension de Michel Wagner

1) Ce jeudi de l’Ascension, à défaut d’être rassemblés sur un même lieu, paroisses, aumôneries, mission étudiante et jeunes professionnels, diaconats, associations d’entraide, nous pouvons être en lien fraternel par cette vidéo.

Ce montage réunit une dizaine de témoignages d’actions d’entraide et de réflexions qui ont fleuri pendant cette pandémie et que nous pouvons ensemble porter dans la prière et le soutien fraternel.


2) Message de l’ascension : à propos de Actes, chapitre 1, versets 6 à 14

6Ceux qui étaient réunis auprès de Jésus lui demandèrent : « Seigneur, est-ce en ce temps-ci que tu rétabliras le règne pour Israël ? »7Jésus leur répondit : « Il ne vous appartient pas de savoir quand viendront les temps et les moments, car le Père les a fixés de sa seule autorité.  8Mais vous recevrez une force quand l’Esprit saint descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’au bout du monde. »9Après ces mots, Jésus fut élevé vers le ciel pendant que tous le regardaient ; puis une nuée le cacha à leurs yeux.10Ils avaient encore les regards fixés vers le ciel où Jésus s’en allait, quand deux hommes habillés en blanc se trouvèrent près d’eux 11et leur dirent : « Gens de la Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder le ciel ? Ce Jésus, qui vous a été enlevé pour aller au ciel, reviendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller. »12Les apôtres retournèrent à Jérusalem depuis la colline qu’on appelle le mont des Oliviers. Cette colline se trouve près de la ville, à environ une demi-heure de marche. 13Quand ils furent arrivés à Jérusalem, ils montèrent dans la chambre où ils se tenaient d’habitude, en haut d’une maison. Il y avait Pierre, Jean, Jacques et André, Philippe et Thomas, Barthélemy et Matthieu, Jacques le fils d’Alphée, Simon le zélé et Jude le fils de Jacques.  14Tous ensemble ils se réunissaient régulièrement pour prier, avec quelques femmes, dont Marie la mère de Jésus, et avec les frères de Jésus.

 Méditation

J’ai parfois l’impression que les protestants  ont un peu de peine avec l’Ascension… 

 Le Jésus « aérien » ne leur parle pas beaucoup ; et j’ai souvent le sentiment qu’on lui préfère le Jésus qui met la main à la pâte ou qui mouille sa chemise auprès des malades, ou des rejetés…

 Mais, « le Jésus » sur un petit nuage nous laisse, souvent dubitatif.

 Pourtant,  dans le Nouveau Testament, plusieurs textes nous parlent de l’Ascension, et l’événement a, en tout cas, un sens théologique fort. 

 Ainsi, de Noël à vendredi saint,  Jésus vit une existence d’homme presque semblable à la nôtre. 

 Tandis, que de Pâques à l’Ascension,  sa vie  est celle du Ressuscité, c’est-à-dire  une présence en pointillé : Il  apparaît…, il disparaît…, il réapparaît…

 Son existence  de Ressuscité veut déjà manifester  la vie du Royaume. Et, il y a autour de sa personne quelque chose qui relève du mystère et de l’inexplicable…

 Enfin, après l’Ascension, il mène une existence glorifiée, mais au ciel. Il n’est plus là et  il est inutile de le chercher… Physiquement,  personne ne le reverra.

Mais alors, comment nous approprier ce  message biblique de l’ Ascension ?

Mythe ou réalité ?

Miracle ou Symbole ? 

Vision ou conviction? 

Ce qui peut retenir notre attention dans cette histoire, c’est à la fois ce que dit Jésus et ce que font les disciples.

 Tout d’abord, ce que dit Jésus, dans ce texte,  est encourageant et chargé  de promesses ; parce qu’une mission est confiée aux disciples, parce qu’une  force leur est donnée, et enfin parce qu’ un projet leur est proposé:

“Vous recevrez une force, quand le Saint Esprit descendra sur vous, et vous serez alors, mes témoins jusqu’aux extrémités de la terre». 

 C’est évidemment un formidable défi, de  parler de Jésus jusqu’au bout du monde…

Ainsi, être témoin, veut dire parler ; mais surtout parler et agir car l’un ne va pas sans l’autre dans les évangiles. 

Les disciples et tous leurs successeurs seront invités à représenter « Jésus, le Christ », sur toute la terre. Et là où ils mèneront leurs combats, la force du Saint- Esprit les accompagnera ! 

 Il y a dans cette promesse de Jésus, évidemment, une mise en échec de toutes les résignations et de tous les découragements. Un refus de la fatalité,  car sa promesse nous porte à l’espérance…

Et, que vont faire les disciples?

 A notre grand étonnement, ils ne se mettent pas en route, tout de suite, mais ils vont prendre leur temps.

 En effet, au lendemain de l’Ascension, nous les retrouvons  à Jérusalem ; et le livre des Actes se plaît à les nommer tous : Pierre, Jean, Jacques, André, Philippe,  Thomas, Barthélémy et Matthieu, Jacques fils d’Alphé, Simon le nationaliste et Jude. 

Et que font-ils?

 Tous ensemble, ils se réunissent régulièrement  pour prier. Et, qu’est-ce que la prière?

Je pense, qu’aujourd’hui encore, la prière est toujours et surtout un combat  contre la résignation : Plus précisément, la prière, c’est la conviction affirmée que Dieu peut répondre à nos attentes… et suppléer à nos fragilités, ou tout simplement accompagner nos projets.

 Et puis, avant d’être envoyés  dans le monde, les disciples ont pris soin de cultiver leur unité : chacun est ici, nommé par son nom, comme pour mettre en évidence, aussi, leur étonnante diversité. Ils sont divers ; mais ils auront un projet commun : ils  devront travailler ensemble et  témoigner ensemble.

Et, nous voyons, ici, que  dès les origines, l’Eglise se comprend avec une dimension universelleoù chacun peut trouver sa place, et doit trouver sa place… Nommer chaque disciple par son nom, c’est déjà dire combien les premiers témoins de la bonne nouvelle sont à la fois divers et singuliers.

Cette année toutes les paroisses protestantes de Lyon  devaient se retrouver  à Oullins pour une journée de témoignages avec les associations protestantes d’entraide. Comme nous ne pouvons pas nous réunir, l’équipe qui devait préparer cette journée nous propose une magnifique vidéo de 30 minutes qui nous montre des disciples du Christ aujourd’hui, et qui ne regardent pas le ciel sans rien faire, mais qui témoignent en parole et en actes de la Bonne Nouvelle ! Prenez le temps d’écouter cette vidéo comme un petit cadeau pour l’Ascension.

Bernard Millet 


3) Enfin un poème de Michel Wagner

Michel Wagner  a été Pateur de l’Eglise Réformée de France et  Secrétaire Générale de la Cimade avant d’entrer au service de l’Etat, au ministère de la coopération puis au ministères des affaires étrangères : Un homme inspiré avec néanmoins les pieds sur  terre.

Son Poème s’intitule : « Ascension »  

Nuée de mystère
Qui le ravit à leur attente.
Les voici seuls, désormais,
Avec le tombeau désert.

Constructions dogmatiques,
Cathédrales inachevées
J’aime que votre voûte
Sur le mystère demeure ouverte.

Laisse le ciel aux rêveurs,
Et la religion aux oppresseurs.
Toi, tu marcheras la foi nue,
Sur les sentiers de la terre.

Le Livre te gardera mémoire
De ses gestes
De ses paroles,
Mais il te faudra les y chercher.

A la table communautaire,
Le pain rompu,
La coupe bénie.
Mais il te faudra les partager.

Dans la brume où tu marches,
Entends-tu ces pas ?
Ce sont les frères
Du même appel.

Je crois !
Maranatha !
Le Seigneur vient.

(Ascension 1982) Michel Wagner

Salut et fraternité. 

Bernard Millet 
bn.millet@free.fr 06 43 38 48 76

share

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *