Combien de temps ?

Combien de temps ?

2018 : cinquantenaire de la mort de Martin Luther King.
Des expositions se dressent un peu partout, des paroisses se saisissent de ses prédications pour des groupes de travail, pour faire vivre le message exigeant de l’Écriture.
Combien de temps va-t-on se souvenir de lui ?
Ce fut une des premières phrases de la conférence du Père Christian Delorme et surtout combien de temps son message prophétique va-t-il être encore écouté ?

Que nous apprennent les visiteurs de l’exposition MLK qui s’est tenue dans le temple du 15 au 22 septembre ?
Il y a eu bien sûr les trois catégories habituelles de visiteurs.

  • Ceux qui s’étonnent que ce lieu soit ouvert en semaine, et qui osent à peine entrer pour voir à quoi ressemble un temple ! Ont-ils vu qu’il y avait des panneaux joliment installés  ?
  • Ceux qui « bombardent » les accueillants de questions sur l’Église Protestante : rien d’autre ne les intéresse ! (c’est déjà bien !)
  • Ceux, enfin, qui entrent pour voir l’exposition : ils prennent du temps, prennent des photos, semblent intéressés…
    Une dame s’écrie en sortant : « Quel homme, quel message !, malheureusement il y a encore tant de formes d’exclusion …il faut se souvenir… »
    Deux étudiantes noires sont venues, l’une, parce que son père lui avait parlé de MLK, l’autre, parce qu’un professeur avait conseillé la visite de l’exposition.

Cela me ramène à la conférence de Ch.Delorme : « il paraît qu’en cours d’anglais on étudie ‘I have a dream’… » Combien de temps encore ?

Qu’au-delà de la poésie de ce texte, qu’au-delà des collines rousses de Géorgie où descendants d’esclaves et descendants de propriétaires pourront manger à la même table, résonne longtemps la prophétie d’Esaïe : « Je rêve qu’un jour, toute vallée sera relevée, toute colline et toute montagne seront  rabaissées, les endroits escarpés seront aplanis et les chemins tortueux redressés et la gloire du Seigneur sera révélée à tout être fait de chair. »
Que cette prophétie retentisse encore et encore…!

Annie Viollet

share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *